Changer l'écoleDonner le choixFaire confianceL'ÉcoleLe BlogLe staffLes Apprentissages AutonomesLes articles du staffLes enfantsLes GensLes Thématiques

Le temps d’explorer et d’expérimenter

Il est indispensable que chaque élève puisse explorer dans cet environnement sans limite de temps. Ainsi il peut approfondir ses motivations et ses intérêts jusqu’au bout. De plus, lors des activités, il est nécessaire qu’il ait le temps de “tatonner” : selon Célestin Freinet, le “tâtonnement expérimental” ou “pédagogie de l’erreur” repose sur “l’expérience tâtonnée” ; c’est en essayant, en expérimentant et en ajustant en fonction de nos besoins que l’on apprend. Dans son environnement et tout naturellement, l’enfant est expérimentateur.

Peter Gray explique : “Pour s’auto-éduquer à travers le jeu et l’exploration, il faut disposer d’énormes quantités de temps libre où rien n’est programmé – du temps pour faire tout ce que l’on veut, sans aucune pression, ni jugement, ni intrusion d’une quelconque figure d’autorité. Ce temps est nécessaire pour se faire des amis, manipuler des matériaux et des idées, faire l’expérience de l’ennui et le surmonter, apprendre de ses propres erreurs et développer des passions.”

C’est pourquoi notre école n’impose pas de cours ou d’activités particulières aux élèves. Elle veille également à ne pas les interrompre dans le cours de leurs activités. Cela afin de ne pas interférer avec leurs apprentissages et l’atteinte des attendus du S4C.

Source
Peter Gray - Libre pour apprendre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page